Maritza Jaillet

La Plume de

Histoire

Une

Rattrape-Moi

Romance   Aventure   Dystopie ❘  Editions Livresques  ❘ Disponible sur Amazon

« C’est l'histoire d'une femme qui perd de vue sa famille du jour au lendemain ainsi que ses papiers d'identité, son argent... Elle n'a plus rien. Elle se réveille face à un inconnu, un homme qui reste calme face à la situation désespérée. Lui seul peut aider Morgane à retrouver les siens, à moins qu'il l'accompagne pour garder un œil sur son investissement »

Autrice

Une

Quand est-ce que l’écriture est entrée dans ta vie ?

 

« Désolée de faire cliché j'ai écrit avant même de savoir écrire haha, je voulais recopier certains articles apparemment...

Puis, dès que j'ai "su" écrire, soit, tenir un stylo, aaaha voui je me suis amusée. Car les histoires que je lisais, je ne les aimais pas, je voulais écrire les miennes. Donc je piquais des feuilles et j'écrivais sur tout, y a des perles que mes parents gardent d'ailleurs... ! »

____________________________

 

Qu’est-ce que représente l’écriture aujourd’hui pour toi ?

 

« L'écriture c'est mon moyen d'expression. On ne dirait pas comme ça, surtout avec ma chaîne mais je suis une timide maladive, angoissée au point de faire plusieurs crises d'angoisses ... écrire c'est libérateur. Comme être derrière un écran. Je me sens libre. Même si on ne me comprend pas toujours. Je lui accorde beaucoup, de place, de temps. »

____________________________

Hormis l’écriture, as-tu d’autres passions ?

 

« Oh voui, la lecture, je suis accro, les jeux-vidéos, l'informatique... qu'est-ce que ça m'apporte ? D'autres soupapes, c'est un plaisir différent. J'aime découvrir des plumes, des histoires, des auteur.trices, j'adore qu'on me mette au défi de relever le classement d'une guilde sur un serveur dans les jeux-vidéos ou qu'on me pose le lundi matin à 7h un pc en pleurs qui ne s'allume plus (la cliente se reconnaîtra peut-être haha) avec LE manuscrit précieux dedans. Bref, je suis une touche-à-tout. Ma dernière passion, c'est ma chaîne YouTube. Je ne me vois pas du tout comme une pro et je l'ai dit dans la première vidéo : je n'ai pas assez d'argent pour me payer du bon matos je fais avec ce que j'ai enfin "on" car mon compagnon m'aide. Je veux aider, transmettre et redonner un peu de confiance aux gens. »

 

____________________________

Imaginons un petit instant qu’une malédiction s’abatte sur nos têtes et que tu sois dans l’obligation de ne choisir qu’un seul et unique livre pour le reste de tes jours, sur lequel se porterait ton choix ?

 

« Difficile... Un seul ? rien qu'un ? Je prends l'option Joker, j'embarque le DD du pc avec tous les ouvrages qui sont dessus et les autres dans une brouette rembourrée avec un plaid voilàààààà *vous pouvez répéter la question ?* »

 

____________________________

Admettons maintenant que je sois en possession d’une baguette magique, au travers de quel personnage de romans t’imaginerais-tu le mieux ?

 

« Sans hésitation : Alix. Pourquoi ? Déjà parce qu'elle vit "notre" maladie mieux que mwaaaa ! Je l'envie. Ensuite, parce qu'elle a confiance en elle, en ses capacités. Elle s'est endurcie, elle n'éprouve plus de sentiment, elle est dure mais apprécie moins la solitude... Ce personnage est venu, directement me parler lors d'un rêve, son physique, son caractère, je ne sais pas d'où elle est sortie mais elle m'a ennuyé 3 semaines durant pour que j'écrive "son" histoire. C'est le roman que j'ai écrit le plus vite ! C'est une Sentinelle qui vit dans un monde post-apocalyptique, impitoyable entraînée par un Dieu dans une école... horrible »

Questions

Des

En premier lieu, comment l’idée d’écrire « Rattrape-moi » t’est venue ?

 

« L'idée d'écrire "Rattrape-moi" est singulière. Ouaip, je n'aime pas les romances, les histoires d'amour, le nian nian... mais je suis une bêta rigoureuse et concernée. Alors que je m'occupais d'une bêta pour Laetitia D'Emco, cette autrice de romances m'a lancé le défi d'en écrire une "à ma sauce". Au début, je m'en moquais un peu persuadée que non ce n'était pas possible... et puis j'ai vu que ma soeur (la plus jeune) adorait ce genre de récit mais qu'elle n'était pas satisfaite. Ni une ni deux, je me suis lancée dans l'écriture. Sans trop spoiler je peux rajouter que je me suis inspirée de certaines vies, personnes, histoires que j'ai modifiées...à l'exception du caractère de Morgane. C'est donc une histoire écrite au départ pour me dépasser, pour voir ce que je pouvais faire dans ce genre ! »

 

____________________________

Avais-tu déjà édité d’autres de tes récits auparavant ?

 

« Oui j'ai édité pas mal de récits que ce soit en AE ou avec des ME ou associations. Même et je l'oublie souvent, ma toute première histoire déposée au CDI de mon collège. Les profs de français, le documentaliste, certains de mes proches ont cru en moi dès le départ et je les remercie. »

 

____________________________

« Rattrape-moi » est un titre percutant. Peux-tu nous parler un petit peu du choix de celui-ci ?

« Ahahahah, Alors...mes titres comment dire, je les choisis au moment d'écrire le mail de soumission d'un AT à une ME, mes 12 bêtas peuvent l'attester : je n'ai pas de titre. En fait, je n'arrive pas à trouver un titre donc je nomme mon fichier avec le genre qui correspond ou un livre, une série ou autre qui correspond au genre. Par exemple, le livre qui s'appelle "roman à la sauce Stargate" c'est un roman SF. J'aime beaucoup les titres à double-sens, comme les intrigues mélangées...

"Rattrape-moi" c'est simple, ça fait penser au film "Attrape-moi si tu peux", à une course même s'il ne s'agit pas réellement d'une course dans mon récit. Il faut rattraper le passé, celui des protagonistes de mon histoire (vouiiii), rattraper un père en perdition, retrouver une famille, et ça fait également référence à une scène que j'ai souvent vue dans les films d'amour que je déteste : le mec qui à la fin court pour rattraper son âme sœur et lui avouer son amour... D'ailleurs, alerte spoiler mais je m'en moque à la fin quand Mathieu dit qu'il ne voit pas l'intérêt de courir puisqu'il sait qu'elle reviendra quand elle le voudra »

 

____________________________

Dès les premières lignes du prologue, nous découvrons un récit qui se déroule dans notre futur. Peux-tu nous parler de ce choix ?

 

« Déjà, écrire une romance c'était un défi haha, alors le faire au temps "présent" non merci je voulais aller plus loin mais sans en mettre trop car je sais que les amateur.trice.s du genre adorent le contemporain. Puis, j'ai des thèmes glissés constamment dans mes récits. Je ne fais pas d'ouvrage militant loin de là, y a toujours un message d'espoir également pour rester optimiste et le futur donnait beaucoup de possibilités : donner l'indépendance à certaines régions, changements politiques avec des "royaumes" quand d'autres restent en République, l'aspect financier, quid des puissances mondiales, l'écologie avec l'accent que je mets dès le départ sur le changement climatique... Le futur permet d'offrir une vision. C'est imaginaire sans être trop éloigné de la réalité »

 

____________________________

Ce prologue pose les bases du monde dans lequel ton histoire se déroule et nous parle de changements climatiques dévastateurs. Est-ce aussi une façon de faire passer un message ?

« Oui complètement. J'ai volontairement fait un début "pieds dans le plat" pour après, amener un peu d'espoir. »

 

____________________________

Ton récit se déroule dans le futur et malgré tout, on remarque sous certaines attitudes un bond dans le passé, notamment avec les mariages arrangés. Peux-tu nous en parler un petit peu plus ?

 

« C'est une idée que j'ai eue après avoir écouté une conférence d'Aurélien Barrau. Une crise majeure entraîne des changements, souvent on cherche "un retour aux sources", on pioche dans les traditions, en se disant "c'était mieux avant donc ça marchait bien !". Et également, les mariages arrangés font écho à un cheval de bataille qui galope dans tous mes récits : le droit des femmes. Encore aujourd'hui et malheureusement, ça risque de durer jusqu'en 2100 à ce train-là, des jeunes filles parfois très jeunes voire pas nées subissent un arrangement marital. Je veux provoquer une forme de dégoût mais aussi une réflexion. Pour le reste, oui on pourrait subir un retour en arrière déjà, parce que plusieurs villes ne sont plus là dans "Rattrape-moi !", des régions sont devenues indépendantes, le PIB a diminué, on produit moins de richesses...un peu comme un moteur au ralenti. Les très riches de l'époque s'en sont sortis (La famille du Cid par exemple), les plus pauvres ont vu leur niveau de vie diminué. J'ai fait des recherches sur les spéculations post-effondrement climatique et j'ai légèrement extrapolé pour avoir deux extrêmes. Mais la classe moyenne existe encore ! C'est venu naturellement puisque ce sont des thèmes que je distille dans tous mes ouvrages d'une façon ou d'une autre. »

 

____________________________

« Rattrape-moi » est paru le 2 Novembre 2019 aux éditions Livresque. Est-ce que à l’heure d’aujourd’hui tu es satisfaite des retours que tu as d’ores et déjà eu concernant ton roman ?

« Yesssss, deux mois déjà ! Ça passe vite, je vais prendre une année de plus ! Oui je suis très satisfaite des retours. Beaucoup ont vu les clins d'œil, ont compris les noms des villes (rien n'est laissé au hasard), m'ont détesté en voyant les clichés et autres scènes classiques de romance détournées... Je suis complètement d'accord aussi avec les retours plus mitigés par exemple le fait qu'il soit très court. Effectivement, j'ai plus l'habitude d'écrire 500 pages de fantastique haha. Peut-être qu'un jour l'univers de "Rattrape-moi !" sera étendu avec des nouvelles ? Mais je préviens tout de suite pour les lecteurs m'ayant posé la question : non, il n'y aura pas de suite. »

 

____________________________

Je dois bien l’avouer, j’ai eu un coup de cœur pour la couverture de ton roman. Est-ce que tu peux nous parler un petit peu de celle-ci ?

 

« Merciiii ! La couverture...je n'avais pas la moindre idée ! Enfin, si, mais ça faisait trop brouillon. Je voulais effectivement les protagonistes, un élément d'action car je déteste des images qui semblent "figées", le côté un peu enquête également. Car dans cette romance, une interrogation persiste et le lecteur mène l'enquête. Donc la police choisie par le graphiste est top de ce côté-là ça fait un peu "frisson" sans trop en faire! La couleur également. Je déteste le rose, j'ai préféré une teinte plus tirée vers le rouge. Je suis très satisfaite du rendu final car c'est une romance différente dans le paysage. Pas de torse nu ou de couples enlacés, non un couple complice dans l'action, avec le train derrière (hyper important ce train haha) ainsi qu'une forêt...car une scène spécifique se passe dans la forêt. »

____________________________

J’ai découvert que cette histoire de romance fut écrite en partie pour ta petite sœur qui aime particulièrement ce genre, alors que toi, pas du tout. Alors, à l’heure d’aujourd’hui, êtes-vous toutes les deux conquises par « Rattrape-moi » ?

 

« Ninon et Laetitia aussi ! Faudrait pas oublier ma super amie autrice qui me croyait capable d'écrire une romance alors que je lui envoyais tous les smileys LOL qui existent au monde. Toutes deux en sont satisfaites. Elles ont rigolé face à certaines situations, m'ont bien reconnu dans la construction du récit et dans les punchlines de Mathieu (un cynisme à toute épreuve). C'était ma première victoire, surtout que ma sœur (elle lit beaucoup et pas qu'en français) est aussi intransigeante que mes parents : si elle n'aime pas, elle repose le livre et basta ! Faut que je lui fasse aimer le fantastique d’ailleurs... ! Le défi a été relevé, je me suis éclatée à écrire, faut le dire, sortir de sa zone de confort se dépasser et faire des recherches sur un genre qu'on déteste ça change. Je suis heureuse d'avoir pu écrire une romance à ma sauce ! »

 

____________________________

Est-ce que tu peux nous parler de l’écriture de « Rattrape-moi » ?

 

« Avant toute écriture y a des recherches... je me suis farcie les téléfilms de la 6 et d'autres chaînes en replay. Avec crayon et papier à proximité. Je notais les similitudes entre les scénarios, les comportements, les clichés, ce qui revenait sans cesse. Je regardais aussi ce qui semblait plaire, à savoir parfois ça vient d'un ouvrage parfois c'est inédit, l'audimat aussi (bon quand on voit comment c'est calculé enfin c'est un autre sujet) et je me suis inspirée de mon entourage, d'une ex-meilleure amie manipulatrice et menteuse (le personnage de Céline), d'un ami à la faculté qui disait toujours "plait-il" (Mathieu) et d'une jeune femme italienne attachée à sa famille qui hésitait à dire oui pour une demande en mariage (Morgane) entre un sale con (Nathan), oui je ne l'ai jamais aimé et un autre (Mathieu).

 

Les fiches persos ont été faites en 6 jours, et pour la première fois j'ai écrit un plan pour ce roman. OUI mwa ! Ecrire un plan ! C'est pour ça qu'il a neigé sur Lyon à ce moment-là...! Le problème ? Ben au bout du chapitre 4 mes persos faisaient n'importe quoi, ils avançaient trop vite ou pas assez dans ce que j'avais prévu et...adieu le plan ! Mais j'ai testé ! Je n'ai jamais eu le syndrome de la page blanche, pour autant je rappelle que j'ai fait une vidéo dessus pour aider celles et ceux qui étaient bloqués car ça me tenait à coeur ♥.

 

Ça a été assez long, j'ai mis 3 mois pour l'écrire, j'étudiais à la fac à l'époque et je préparais des concours administratifs donc je m'accordais peu de pauses. Après deux relectures c'est parti en bêta. Puis en 2018 il était fin prêt pour les envois en ME ! »

 

____________________________

Comment s’est déroulée l’édition de ce roman ?

 

« En février 2019 j'ai reçu un contrat de la part de Livresque Editions et ma feuille de route pour une publication courant novembre de la même année. Je n'avais pas vraiment cherché d'éditeurs pour ce roman que je trouvais "banal" voire "nul". Je n'aimais pas l'histoire, mes persos oui, les intrigues ça pouvait aller. Mais je n'avais aucune confiance en moi. J'ai vu qu'une ME que je suivais d'un œil, puisque je connais l'éditeur depuis assez longtemps, avait ouvert ses soumissions... je me suis dit pourquoi pas.

 

J'ai envoyé un roman fantastique-policier et une romance dystopique. Après le contrat signé, ce fut la rencontre avec ma Directrice Editoriale (DE comme on dit) qui est différente de l'actuelle puisque Marina F. ne fait plus partie de la ME. Après les petites choses à revoir ou supprimer, c'est parti en correction à l'été, on a bossé sur la couverture, le résumé, la phraseeeeee sur la couverture. Il y a eu un couac au démarrage. Beaucoup l'ont remarqué et n'ont pas hésité à venir m'en faire part : livre non disponible sur certaines plateformes, incommandable en librairie... Certains qui m'en ont voulu pour les précommandes alors que je n'y étais pour rien aussi... Le livre était disponible via le site de la ME évidemment mais on ne peut pas blâmer les lecteurs qui préfèrent passer par un autre site. Donc pendant une dizaine de jours, ça a été assez difficile maintenant ça va mieux. »

 

____________________________

 

Qu’est-ce qui te rends aujourd’hui la plus fière, la plus heureuse, concernant « Rattrape-moi » ?

 

« Ce qui me rend la plus heureuse c'est que cette histoire plaît ! Je n’en revenais pas, dès les premiers avis ! Morgane est détestée, comme je le désirais haha, Mathieu est adoré, Nathan raillé... c'est exactement le genre d'émotions que je voulais faire passer ! Et ceux qui lisent au-delà des lignes... je les aime ♥ ! Ils comprennent ma façon d'écrire, de construire les intrigues, les indices que je laisse traîner... C'est ce que je recherche ♥ ! »

 

____________________________

Parmi tes précédents récits édités, tu es à l’heure d’aujourd’hui chez quatre maisons d’éditions, mais tu es aussi en autoédition. Est-ce que tu peux nous parler un petit peu de ces différents choix ?

 

« Vouiiii ! Déjà, les ME n'ont pas toute la même ligne éditoriale. Je suis dans une ME par exemple axée complètement Fantastique-SF-Horreur. Donc, je n'allais pas envoyer la romance là-bas !

 

Ensuite, parce que j'aime beaucoup gagner en expérience. Savoir comment ça se passe ailleurs. Je m'intéresse énormément au travail que peuvent faire les autres. L'AE ce fut un choix pour ma saga car les éditeurs qui la voulaient, l'auraient dénaturée... (sérieusement, je ne m'en remets pas de l'éditeur qui m'a dit "c'est ok sauf pour la mort de l'héroïne"). Donc j'ai choisi l'AE, hop c'était comme je voulais ♥ - ♥ je gardais mes droits, je gagnais un peu plus qu'en édition traditionnelle. Mais vu que ça a un coût et que malheureusement, je ne dors pas sur un matelas d'or, j'ai choisi l'édition pour d'autres écrits. On ne paye pas la correction, la couverture, la fabrication du "livre" ou encore les inscriptions en salon quand c'est payant ou le matos à emmener. C'est différent et j'aime être hybride. Je déteste qu'on me mette dans une case depuis que je suis petite... je suis à part ! Et ça me permet de soutenir l'AE et les édités. On est tous dans le même plat ! »

 

____________________________

Tu nous as dit, précédemment, te reconnaitre dans l’un de tes personnages, celui d’Alix. Peux-tu nous parler un petit peu de l’histoire dans laquelle elle vit ?

 

« Oui effectivement, j'ai l'impression qu'Alix (qui est venue troubler un de mes rêves y a 2 ans et qui ne m'a pas lâché pendant 1 mois) est une partie de moi, endormie depuis plusieurs années qui avait envie de me dire "bouge-toi !" "qu'est-ce que t'attends ? Tu passes à côté de ta vie là !"

 

Alix est une jeune femme qui vit dans un monde post-apocalyptique. Tout a été détruit lors d'une guerre entre l'Humanité et les Dieux. Au moment de la reconstruction, plusieurs camps veulent prendre le pouvoir et c'est finalement un dictateur qui sera élu. Les parents d'Alix sont morts, tués par des Résistants. Elle jure alors de tous les tuer. Consciente de ses faiblesses, elle s'inscrit au nouveau programme militaire de sa patrie pour devenir une Sentinelle. Un Dieu va la prendre sous son aile et l'entraîner à tuer en dissimulant ses émotions. Elle devient une machine, la meilleure élite de tout le pays même des années après. Cependant, elle est rongée par un sentiment étrange et va vouloir se racheter...

Au départ, c'était censé être un OS mais mes bêtas ont tellement été frustrés que j'ai entamé un tome 2 et j'ai des idées jusqu'au 3. C'est clairement du dystopique-SF. Je n'en dirais pas plus mais ça change de ce que j'écris habituellement. »

 

____________________________

Tu es une femme aux multiples talents, comme nous l’avons déjà vu. Auteure, certes, mais aussi chroniqueuse littéraire et vidéaste sur youtube. Est-ce que tu peux nous parler un petit peu de ce que t’apportent ces différentes casquettes ?

 

« Je suis hybride, en effet je déteste rester inactive et j'adore découvrir de nouvelles choses. Depuis des années mes amis auteurs voulaient que je me lance sur youtube mais j'osais pas.. C’est chose faite et je m'éclate. Ça m'aide à prendre confiance en moi, à parler devant une caméra aussi et diffuser ma bienveillance.

Pour les chroniques, je dirais surtout que ça me fait découvrir de nouveaux auteurs. Ça me permet de les promouvoir aussi sur ma chaîne, de leur offrir une visibilité et ça me fait de la lecture ! J'adore avoir des livres à lire ! ♥ - ♥ »

 

____________________________

Parmi mes recherches, j’ai pu voir qu’un projet est prévu pour toi en 2020, une saga fantastique. Est-ce que tu peux nous en parler un petit peu plus ?

 

« Oui c'est le fameux projet qui a été annulé haha. C'était Les Immortels, une saga fantastique-policier se déroulant à Lyon en 2012 (oui l'année a une importance) avec un groupe d'être surnaturels qui sont enquêteurs ! Ils sont discrets, ils ont des alliés dans la police locale, tout se passe pour le mieux jusqu'à...ce qu'un de leurs pires ennemis meurt brutalement en pleine rue. Ils sont exposés, d'anciens alliés viennent à la rescousse à moins qu'ils cherchent à leur nuire...

 

Ce n'est que partie remise pour la publication. Je sais que deux de mes bêtas qui sont éditeur.rices souhaitaient le publier, à voir si je remets la Saga dans une ME ou si je la publie moi-même pour éviter ces désagréments... car j'y tenais beaucoup. Sinon, je vais ressortir le tome 1 de ma saga La Magie du Destin en 2020. Un YA fantastique. Il est entre les mains d'une correctrice pour le moment, Maria Amini ! »

 

____________________________

A l’heure d’aujourd’hui, comment imagines-tu ton avenir en tant qu’autrice ?

« Dans 5 ans, j'espère transporter encore les lecteurs dans mes histoires. Pourquoi pas en vivre ? Je vais tout faire pour. Je m'imagine aussi donner des conseils sur youtube, qu'ils soient toujours bienveillants et encourageants pour les auteurs ! Car c'est vraiment mon leitmotiv ! J'ai énormément de projets, plus d'une vingtaine. Pour les livres j'en ai beaucoup qui sont terminés, mais que je n'osais pas "sortir". J'ai des projets de salon également. Un jour, j'adorerai aller au Salon du Livre de Paris car je n'y suis jamais allée... »

 

____________________________

As-tu une anecdote d’écriture à partager avec nous ?

 

« Je ne sais pas si on pourrait appeler ça une anecdote, mais mes personnages me parlent tous les jours et le bureau des réclamations est ouvert 24/24... autant vous dire que j'ai un bon mal de crâne au moment d'aller me coucher car ils veulent tous que je finisse leur bouquin ! Chacun son tour haha ! »

Conseils

Des

Quels conseils sont importants selon toi pour écrire une romance ?

 

« J'ai écrit une romance qui renversait les "codes" du genre, entre guillemets car quand je dis codes c'est pour parler de ce qui revient souvent dans les écrits. Pour écrire une romance originale on va dire, car je ne suis pas classique du tout, penser à retourner les clichés. Pourquoi dire toujours "un homme beau" puisque la beauté c'est très subjectif, le personnage aime cet homme, pourquoi ? Sa personnalité ? Son attitude, son rire ? Pourquoi trouvez-vous votre compagne, votre compagnon magnifique ? Tout le monde l'aura compris, c'est déjà réfléchir aux personnages. Qu'on fasse des anti-héros (comme Morgane) ou héros, ils doivent être attachants et ils doivent vivre quelque chose.

 

C'est là qu'on passe à l'intrigue. Je ne suis pas fan des intrigues simples, la rencontre, l'amour naissant le quiproquo la résolution, et hop mariage et enfants. J'apprécie plus l'aventure, la complicité, les épreuves vécues ensemble, ce qui reflète un peu la vie en fait. Car dans la vie, on doit franchir des obstacles tous les jours, une tuile peut nous tomber dessus puis 3, 4... dans un couple, dans une relation naissante il peut y avoir des engueulades... on laisse une place à quelqu'un en fait et pas que pour les tiroirs haha ! Je trouve que dans certaines romances (je parle ici des contemporaines surtout), on idéalise, tout est parfait et tout est incroyable alors si certains apprécient très bien aucun problème. Cependant, j'ai envie de transporter le lecteur dans une fiction certes, le faire rêver mais qu'il/elle puisse aussi se dire : je peux vivre cela. C'est possible de vivre une telle aventure.

 

Autre chose également que j'aimerai souligner c'est le respect. Dans beaucoup de lectures (fallait bien se documenter) de romances, je ne trouve rien sur le respect de l'autre, ses envies, même son consentement. Je mets le Dark de côté je n'apprécie pas ce genre, je ne pourrai donc pas en parler. Dans les romances H/F, l'homme est souvent peu développé ou alors en grandes lignes et il aura toujours des loisirs "parfaits". Dans les romances MM/FF, l'équilibre est déjà beaucoup plus présent mais encore une fois ça peut s'accompagner dès la page 14 à une scène olé olé haha ! Ok ok pas de souci mais à la page 14 ? Puis 17 puis à tous les chapitres. J'avais été surprise. C'était bien écrit mais finalement, j'ai refermé l'ouvrage en me disant : à part le sexe, qu'est-ce qui les attirent ?

 

 On peut écrire beaucoup sur l'amour, le respect mutuel, l'engagement, le consentement, les épreuves qu'il faut surmonter en tant que couples ou parents, alors let's go les auteurs. Ne vous arrêtez pas à l'intrigue trop classique, ne limitez pas votre imagination ! Foncez ! »

 

____________________________

Quels conseils pourrais-tu partager avec nous concernant l’édition d’un livre ?

 

« En AE -

  • Pensez à économiser pour payer un correcteur pro. Oui c'est cher, oui ils peuvent payer en plusieurs fois et oui c'est complètement nécessaire. À moins d'avoir un niveau en français incroyable, il faut le faire.

  • Développez bien votre réseau. Coralie Raphael a par ailleurs sur son blog rédigé énormément de conseils tout comme Larry Quo sur ce sujet.

  • Acceptez les critiques. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Croyez en vous mais n'oubliez pas d'avoir du recul.

  • Restez motivé ! Oui les ventes peuvent diminuer, dégringoler repartir, c'est comme la vie, y a des jours hauts tout va bien c'est génial et d'autres où toutes les merdes possibles vous tombent sur la tronche. On remonte ses manches et on y va !

 

 

Avec une ME -

  • Choisissez bien la ME, checkez les témoignages, les avis, attention aux arnaques, essayez d'avoir des infos sur les directeur'trices éditoriaux de la ME. Car vous vous engagez parfois sur des dizaines d'années.

  • BIEN lire votre contrat. Ça rejoint le point précédent mais oui. Lisez bien le contrat, demandez de l'aide à un ami juriste OU même via les réseaux en privé.

  • N'oubliez pas que la ME ne fera pas tout. Si vous êtes dans une petite ou moyenne ME, vous devrez faire de la pub ce qui rejoint le point 2 des conseils en AE.

  • Relisez les points 3 et 4 des conseils AE ! Acceptez, prendre du recul, assimilez avancez. On a tous un égo oui une critique constructive négative peut blesser c'est normal. En revanche, il ne faut pas tirer un trait sur votre carrière. Allez hop hop on se remet en selle !

 

Maintenant les conseils communs -

  • Ecrivez comme vous voulez

  • Motivation

  • On peut baisser les bras une fois, trois fois cinq fois mais on se relèvera toujours. Parce que c'est un combat, alors même on se prend des défaites en pleine poire, on rajoute du chocolat dessus un peu de chantilly et on croque la vie à pleines dents !

Ah et j'en profite aussi pour rajouter là que, même si votre livre est refusé par une ME ça ne veut pas dire qu'il est nul, que vous êtes nul, hein ? On prend du recul, on tente ailleurs, on récupère des avis sur son oeuvre et on travaille. Car être auteur, c'est un travail. »

 

____________________________

 

Pour toi, qu’est-ce qui est rédhibitoire dans un récit ?

 

« Ce qui est rédhibitoire pour moi c'est déjà les fautes. Publier ça vous engage. Je ne parle pas des écrits Wattpad ou autres, je parle quand le livre est en vente. Je n'en peux plus de lire des ouvrages avec des fautes. Alors je ne parle pas des coquilles hein, quelques coquilles du genre 10 sur un bouquin de 400 pages ça passe. Mais alors quand on arrive à une faute par chapitre, 40 sur 400 pages voire une par page (oui oui...) nan. Juste, ce n'est pas possible. Et ça s'adresse aux ME comme aux AE. Car oui, même dans les ME ça arrive.

Au niveau de l'histoire, je suis "bon public" contrairement à ce qu'on pourrait croire. Y a juste des choses qui m'insupportent comme les clichés basés sur des idées reçues. Exemple : "Toutes les femmes aiment les bruns ténébreux. Celles qui disent le contraire mentent." Oui cette phrase a été écrite et est dans un livre, non ce n'est pas un personnage qui parle. Après discussion avec l'autrice c'est ce qu'elle pense être "vrai". Là, c'est un cliché qui me dérange. Tout comme le fait que les "femmes" aiment toute le rose. Ben nan on peut aimer comme on peut ne pas apprécier cette couleur.

 

Puis, l'absence de recherches... Quand l'ouvrage s'inscrit dans un lieu existant, à notre époque et que les personnages prennent des moyens de locomotion actuels bigre... voir des erreurs de distance, de lieux ou de pays (oui oui de pays...) ce n'est pas possible. Et je ne parle pas des récits dans lequel le médical s'y glisse. Parfois, il suffit de poser la question sur les RS ou de s'informer sur des sites sérieux. Pour les sites sérieux suivez le Décodex ! »

 

____________________________

Quel est pour toi, le conseil majeur que tu puisses donner à un autre auteur ?

 

« Un seul conseil ? MOTIVATIONNNNNNNNNNNNNNNNNNN ! »

Dernier mot

Un

« Un mot ?

Alors je sais, je suis une folle enthousiaste qui peut paraître dure en apparence mais j'aime les gens. Je prône la bienveillance et l'entraide donc les auteurs, arrêtez de vous tirer dans les pattes ok ? Chacun a son propre style, sa façon d'écrire, de rêver... On ne pourra jamais plaire à tout le monde mais on peut au moins essayer de tous s'entendre. ♥ - ♥ ! »

Plume

L'avis de

Pour certaines raisons de droits, je n’ai pas pu lire l’entièreté du livre pour le moment mais j’ai eu l’opportunité de découvrir les premiers chapitres de ce récit et ce fut une magnifique découverte. Il y a bien des aspects que j’ai aimé mais celui qui m’a tout particulièrement conquise fut la plume de Maritza. Elle fut un véritable coup de cœur, contenant tout ce que j’aime personnellement dans une écriture dont un côté légèrement soutenu qui m’a très rapidement fait voyager.

 

A peine entamons-nous son prologue que nous sommes emporté dans cette romance originale. A mes yeux, le charme de ce récit réside aussi dans le fait que Maritza s’est lancée le défi d’en écrire une, elle qui ne les aimaient pourtant pas. Elle a repoussé les habitudes que nous retrouvons dans ce genre, amenant sa pâte, son histoire et j’ai beaucoup aimé.  Les émotions sont nombreuses et transmises à merveille, en quelques chapitres j’ai ressenti la joie, la pitié, la détresse et la colère. On découvre aux côtés de Morgane ce monde autrefois identique au notre et tous les changements qu’a apporté Maritza en se plongeant dans le futur. C’est évidemment une romance que je conseille aux amateurs de ce genre mais aussi aux lecteurs pouvant être plus réticent. Je pense que cette histoire peut conquérir le cœur de bien des lecteurs d’horizons différents alors n’hésitez plus !

Maritza Jaillet

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

« Rattrape-moi »

Merci à Maritza pour cette Interview. N'hésitez pas à partager vos avis avec nous en commentaires et à découvrir les récits d'e Maritza Jaillet.

  • Twitter PlumeAuteurs
  • Facebook La Plume de vos Auteurs

Cliquer sur une publicité rapporte quelques centimes au site afin d'aider à le financer. Merci à chaque personne qui prendra ces quelques secondes.