Benoit Le Gall

La Plume de

Histoire

Une

Chroniques d'un rat de laboratoire

Science-Fiction  ❘  Policier  ❘  Édition : L'âme en Livre - Disponible sur Amazon

« Je m'appelle Clive Larsson, citoyen de Nubiria. Dans cette ville rongée par la misère, mon seul recours pour éviter de finir à la rue est de me tourner vers le Programme. L'idée est simple. On me promet de l'argent en échange de quelques expériences menées sur mon corps. Sans hésiter, j'ai signé en bas de la page. J'ignore tout du Programme. Derrière ce nom générique se cache en réalité un brillant scientifique, le professeur Klein, qui projette alors de me transformer en rat. Ma métamorphose sera fulgurante, son expérience un franc succès. Après avoir échappé à son emprise, je comprends qu'une autre existence m'attend. En effet, le professeur a donné naissance à une nouvelle espèce que je compte bien perpétuer. Au gré de mon parcours, je poserai un oeil critique sur la race humaine qui, malgré son évidente décadence, mérite qu'on la sauve. Si je peux contribuer à son éveil, alors ma condition de rat humain ne sera pas vaine. »

Auteur

Un

Depuis combien d’années environ l’écriture est entrée dans ta vie ?

 

« Il neigeait. J’étais bloqué chez moi. M’est venue l’envie de raconter une histoire mettant en scène des hérissons. J'ai écrit une vingtaine de pages et à la fin du stage, retour chez mes parents à Brest. Ma mère a lu les quelques pages et m’a encouragé à continuer.

Durant les six mois qui ont précédés mon emploi, j’ai écrit RICKS LE HERISSON»

 

____________________________

 

Que t’apporte-t-elle au quotidien ?

« L’écriture est devenue ma passion première et je tente autant que faire se peut d’en vivre. Après dix ans passés dans l’industrie, j’ai tout quitté pour m’y consacrer pleinement au travers du métier de biographe et d’auteur. »

____________________________

As-tu, hormis l’écriture, d’autres hobbies ?

 

« La lecture bien sûr! Sinon le golf, la photo, les promenades... »

 

____________________________

 

Si tu ne devais garder qu’un seul et unique livre pour le reste de tes jours, lequel choisirais-tu ?

 

« Ce serait "L’Amour Venin". Ce livre m’a bouleversé. L’histoire d’une petite fille qui adopte une mygale qui tue l’entourage. Très bien construit et étant fan de mygale, j’ai adoré. C’est le seul livre que j’ai lu deux fois. »

 

____________________________

As-tu un auteur t’ayant tout particulièrement marqué, inspiré ?

 

« Stephen King. Pour la diversité de ses écrits (horreur, policier, science-fiction…) et pour sa capacité à décrire des villes et des situations dans lesquelles il sait faire monter la tension. »

____________________________

Admettons un petit instant que je possède une baguette magique, au travers de quel personnage de livres t’imaginerais-tu le mieux ?

 

« Aragorn, dans le Seigneur des Anneaux de Tolkien. C’est un rôdeur dont le destin est de devenir roi. Loin de moi l’envie d’aspirer à devenir roi, mais ce que j’aime dans ce personnage, c’est que le destin le pousse à devenir un Homme : Bon, Loyal, Courageux, Honnête. Des valeurs qui me sont chères. »

Questions

Des

Comment t’es venue l’idée, l’inspiration, pour écrire ce récit ?

 

« Je ne sais plus exactement comment cela a débuté. Parfois, des idées germent dans mon esprit et il faut que je les couche sur papier. Ainsi, la 1ere partie du livre RATATOUILLE ATOMIQUE faisait partie d’un premier recueil de nouvelles. Puis il y a eu la 2è partie sur le carrousel où Clive intervient aussi, qui figurait dans un 2è recueil de nouvelles. Au cours des dédicaces, des lecteurs emballés m’ont fait l’éloge de ces nouvelles. Et puis le personnage de Clive s’est imposé à moi. Il voulait exister. Je n’ai pas vraiment eu le choix ! »

 

____________________________

Comment s’est déroulé l’écriture des « Chroniques d’un rat de laboratoire » ?

 

« J’écris par inspiration et me laisse happer par mon histoire. Je n’ai pas de plan prédéfini et me laisse surprendre par le développement de mon histoire. Construire un plan préalable a quelque chose de trop cloisonnant pour moi. Il faut que je me sente libre d’aller où je veux, du début à la fin. Cela peut paraitre déroutant pour certains, pas pour moi. »

 

____________________________

As-tu eu des inspirations de personnes réelles pour tes différents personnages ?

 

« Non, pas vraiment. Mes personnages sont totalement fictifs, même s’ils ont une psychologie propre. »

 

____________________________

Peux-tu nous parler un peu de Clive ?

 

« Clive est un individu lambda. On en apprendra davantage sur lui dans le tome 2. »

 

____________________________

Dans ton récit, la science est un élément très présent, as-tu fais diverses recherches à ce sujet ?

« Je pense que c'est peut-être dû à mon intérêt pour la science en général et aux études scientifiques que j'ai réalisées. »

 

____________________________

Pourquoi le choix de cet animal, le rat ?

« Pour les mêmes raisons évoquées par le docteur Klein au début du récit. »

 

____________________________

Quelle est ta plus grande fierté, ce qui te rend le plus heureux concernant ce livre ?

 

« La couverture que je trouve très réussi mais aussi bien sur l'ambition d'écrire une histoire sur plusieurs tomes. »

 

____________________________

Sais-tu d’ores et déjà combien de Tome comportera ton récit ?

 

« Le deuxième est en cours et comme je ne sais jamais comment vont finir mes livres je peux difficilement répondre à cette question. Tout ce que je peux dire c'est que tant que le personnage de Clive voudra vivre à travers moi alors il y aura une histoire qui se poursuivra. »

 

____________________________

Tu nous as parlé d’un Tome II où nous découvrirons davantage Clive, où en es-tu dans l’écriture de celui-ci ?

 

« Pour le moment je suis au début de l’écriture du Tome 2. Je dois être au premier tiers. Il reste encore un long travail d’écriture, de relecture, de corrections, de mise en page, de création de couverture… Tout ceci demande énormément de temps et d’énergie. Je pense qu’il faudra encore 1 an pour le terminer car je ne peux pas y consacrer 100% de mon temps. »

 

____________________________

Comment s’est déroulé l’édition de « Chroniques d’un rat de laboratoire » ?

 

« Je gère l’édition de mes propres livres sous le nom L’Âme En Livre (LAEL).

Je m’occupe de la mise en page complète (intérieur et couverture) et me suis mis en relation avec un illustrateur professionnel pour développer la couverture.

D’ailleurs, petite exclusivité, je vais rééditer mon premier roman Ricks Le Hérisson. Le récit a été retravaillé et l’ouvrage bénéficiera pour l’occasion d’une superbe couverture faite avec la même personne. »

 

____________________________

Peux-tu nous parler un peu des retours que tu as eu concernant ton livre ?

 

« Pour le moment, je n’ai pas eu de retour.

Le livre vient juste de sortir. Des gens le lisent en ce moment, je le sais. 

J’attends leur retour avec impatience !

C’est très important pour moi d’avoir des retours. Bons ou mauvais ils sont importants car dans les deux sens, cela veut dire que le livre n’a pas laissé indifférent.

Je préfère évidemment les retours positifs car ils me motiveront aussi pour l’écriture du Tome 2. »

 

____________________________

Combien de temps cela as-tu mit à écrire le premier Tome des « Chroniques d’un rat de laboratoire » ?

 

« Cela s’est étalé sur plusieurs mois car en dehors de l’écriture de mes romans, j’écris pour des gens en tant que biographe. Comme je priorise toujours les travaux de mes clients, je ne connais pas vraiment le temps consacré. »

 

____________________________

Tu nous as parlé de ton premier roman « Ricks le Hérisson », peux-tu nous raconter brièvement l’histoire de celui-ci ?

 

« Dans la communauté des hérissons, un accident survient. Deux jeunes meurent broyés dans un piège bipède (homme). Dès lors, Ricks est envoyé pour détruire la noix d’argent, un artefact symbolisant le bipède (les cerneaux de noix sont l’équivalent du cerveau humain.) Il va parcourir le monde de Baja et devoir s’armer des trois éléments pour affronter le puissant bipède Kenteris, un adepte de la magie noire. Ricks sera aidé de Pelton le pélican et fera route aussi avec Julia, une jeune fille « appelée » par la noix d’argent… Ensemble, ils vont sillonner Baja pour accomplir leur quête mais aussi pour se découvrir. Pendant ce temps, les hérissons organisent la résistance face au conflit inévitable qui les opposera aux bipèdes. Le monde animal et les bipèdes se côtoient, pour le meilleur et pour le pire... »

 

____________________________

Peux-tu nous parler un petit peu des autres récits que tu as édité ?

 

« J’ai publié d’autres romans comme les deux Tarlov. Le 1er, Le secret des shamons est teinté de surnaturel tandis que Insectum est orienté SF. 

Tarlov est un détective privé officiant avec son labrador. Dans le 1er tome il enquête sur des morts étranges (cadavres sans yeux, visages crispés…), et il va côtoyer les shamons, petites boules de poils qui ont leur rôle dans l’affaire.

Dans Insectum, nouvelle enquête sur des cadavres couverts de piqûres. L’enquête va mener le détective et ses amis sur les traces d’un réseau expérimental.

Le Sale est une fiction sur la vie d’un homme brisé qui tente de se reconstruire (mon roman le plus sombre).

Enfin, l’empaleur des Carpates est un roman policier inspiré de mes 2 ans passés en Roumanie. Road trip policier entre Normandie et Roumanie, un moyen de découvrir un pays méconnu au travers d’une enquête. »

 

____________________________

Peux-tu nous parler de ton ressenti lorsque tu as tenu ton premier livre édité entre tes mains ?

 

« J’étais en Roumanie quand ma mère m’a annoncé que les éditions Amalthée avaient retenu mon manuscrit Ricks le hérisson.

Je n’en revenais pas. J’ai signé le contrat mais m’en suis mordu les doigts. On paie cher pour pas grand-chose.

C’est pour ça que je me suis tourné vers l’auto édition par la suite. »

 

____________________________

On découvre sur ton site que tu travaillais en logistique industrielle avant, pourquoi cette reconversion en 2016 ?

 

« J’ai découvert les joies de l’écriture (sensation de liberté extraordinaire) lors de la rédaction de Ricks le hérisson. Depuis, cette envie ne m’a pas lâché. Alors que j’évoluais dans l’industrie à différents postes, j’ai éprouvé une certaine difficulté à répondre aux exigences d’une structure qui doit avant tout être rentable. Cela déshumanise un peu trop les rapports. De fait, j’ai cherché un métier alliant l’humain et l’écrit, d’où le choix du métier de biographe.

Cela m’a demandé du temps d’accepter de quitter une position confortable (salaire, protection sociale…) pour un statut d’auto entrepreneur. Un saut délicat que je ne regrette absolument pas. »

 

____________________________

Aujourd’hui tu es écrivain public et biographe, peux-tu nous parler de ces métiers de l’écriture ?

 

« Ce que j’aime c’est la rencontre avec l’autre et cette façon dont se tisse une relation de confiance, indispensable à une bonne collaboration. Écrire une biographie est totalement différent du roman. On emprunte la voix de l’autre, on essaie d’insuffler l’âme de la personne dans le livre (L’Âme En Livre). Donc on opère un changement de casquette. Je m’efface lorsque j’écris pour des gens. »

 

____________________________

Peux-tu nous parler un peu de « L’âme en Livre » justement ?

« LAEL (L’Âme En Livre) propose des services d’écriture, de corrections, de relecture, de mise en page, d’édition. J’interviens à toutes les étapes de fabrication d’un livre. Je travaille avec un imprimeur breton.

Les personnes bénéficient d’une vraie écoute bienveillante. Les sujets que j’ai traités sont parfois forts (malade du cancer, deuil, don d’organe…) Les retours ont été toujours bien perçus.

Je crois que je suis à ma place lorsque je peux aider des gens à se raconter et à concrétiser un projet de livre qui leur permet d’avancer dans leur processus de guérison intérieure.

Je fais aussi des récits de vie plus classiques.

Je peux éditer les gens pour qui je juge le contenu intéressant, qqch qui apporte une vraie valeur pour le futur lecteur. Pour se faire, il suffit de m’adresser un manuscrit par mail.

S’il faut apporter des retouches stylistiques, retravailler le texte, le mettre en forme… Je le fais en proposant un devis gratuit à la personne qu’elle acceptera ou non.

Je suis un éditeur dans le sens où je permets à la personne de recevoir ses livres, mais je n’assure pas leur vente ni leur distribution. Je peux néanmoins proposer de les mettre en ligne sur Amazon. »

 

____________________________

As-tu d’autres projets en cours en ce moment ou te concentres-tu uniquement sur l’écriture du Tome II des « Chroniques

d’un rat de laboratoire ? » ?

« En effet, je me concentre sur le tome 2. Je le veux à la hauteur donc j’évite de m’éparpiller. »

Conseils

Des

Quels conseils donnerais-tu à un(e) auteur(e) qui souhaiterait écrire de la Science-fiction ?

 

« Je suis loin d’être un spécialiste du genre mais je pense que s’il l’on a un univers cohérent où les personnages évoluent au fil d’une histoire captivante, alors on tient déjà quelque chose d’intéressant. Pour de la science-fiction, il faut y ajouter une dimension sociale par exemple, afin de dépeindre un monde approchant le nôtre. La SF est un genre permettant de rêver, critiquer ou tout simplement imaginer l’évolution probable de notre monde. »

 

____________________________ 

Aurais-tu quelques conseils à nous donner sur l’édition d’un récit ?

 

« Ce serait prétentieux de ma part... »

 

____________________________

Qu’est-ce qui est rédhibitoire pour toi dans un récit ?

 

« L’incohérence de l’histoire, la pauvreté du style, le manque d’action. »

 

____________________________

Aurais-tu quelques conseils à donner à une personne souhaitant devenir écrivain public et/ou biographe ?

 

« Un amour pour l’écriture mais aussi pour les autres. Aider, en faisant preuve d’empathie. Une approche bienveillante. »

 

____________________________

As-tu une petite anecdote d’écriture à nous partager ?

 

« Je me lève très tôt. 5h du matin en général. Après mon petit déj’, j’aime écrire. C’est là que je suis le plus efficace ! »

Dernier mot

Un

« Déjà, j’espère que ce dernier livre saura attiser la curiosité de nombreux lecteurs et qu’ils seront conquis. On y met toujours beaucoup de soi et avoir de bons retours est toujours appréciable pour la confiance et la motivation.

D’ailleurs, les lecteurs ont leur rôle à jouer dans le succès d’un auteur auto-édité. Poster des commentaires en ligne peut susciter l’envie chez d’autres personnes. 

Je tiens aussi à te remercier, La Plume de vos Auteurs, pour cette longue interview composée de questions intéressantes. C’était un plaisir.

Bon courage pour la suite !»

Plume

L'avis de

J’ai été agréablement surprise par ce récit. D’un niveau très personnel, en terme de goûts, je ne suis pas une fervente adoratrice de la Science-Fiction. Pourtant ici, c’est un carton en tous points. L’histoire m’a conquise, l’écriture m’a happée et finalement, je n’ai pas su décrocher de ce roman. On ne trouve aucuns moments de flottements, nous entrons dès la toute première ligne dans le fond de l’histoire ce qui est très judicieux de ta part. J’ai eu un apriori, je ne peux pas le nier et avant tout sur cet animal, le rat. Je vous le donne en mille, mes doutes se sont dissipés à la fin de la première page.

 

Je n’ai trouvé aucune maladresse dans ce récit, que ce soit au niveau de l’univers, du langage, de la cohérence. Derrière cette histoire se trouvent de nombreuses connaissances scientifiques et ça, c’est un point que j’apprécie énormément et qui rend le récit cohérent. Les syntaxes sont bonnes, les mots sont fluides et on engloutit le récit sans s’en apercevoir, le film se jouant sur nos yeux. J’ai pu ressentir diverses émotions en compagnie de Clive, le personnage principal, de la peur au dégout, en passant par l’admiration. Je reviens dessus une fois encore mais la cohérence et le « réalisme » si je puis dire du récit m’ont tout bonnement bluffés. Je ne citerais pas d’exemples ici, afin de ne rien vous dévoiler concernant le récit.

 

En résumé, une histoire surprenante, pleine d’originalité et elle saura conquérir les amateurs de SF mais aussi je pense, ceux étant davantage réticent tel que je l'ai été. Une plume réellement très intéressante nous racontant une histoire énigmatique. On ne cesse de se poser des questions et les revirements sont inattendues. Je te souhaite bon courage pour l’écriture du Tome II et je suis sûr que ton récit plaira beaucoup aux lecteurs.

Retrouver

BENOIT LE GALL

SON RECIT

Merci à Benoit pour cette Interview. N'hésitez pas à partager vos avis avec nous en commentaire et à découvrir les récits de Benoit Le Gall.

  • Twitter PlumeAuteurs
  • Facebook La Plume de vos Auteurs

Cliquer sur une publicité rapporte quelques centimes au site afin d'aider à le financer. Merci à chaque personne qui prendra ces quelques secondes.