• Twitter PlumeAuteurs
  • Facebook La Plume de vos Auteurs

Cliquer sur une publicité rapporte quelques centimes au site afin d'aider à le financer. Merci à chaque personne qui prendra ces quelques secondes.

Aly molla

La Plume de

Une Auteure

Quand est-ce que l’écriture est entrée dans ta vie ?

 

« L'écriture est entrée dans ma vie il y a six ans, en 2013. J'avais 16 ans. J'étais une fille très réservée qui avait du mal à exprimer ce qu'elle ressentait. Jusqu'au jour où je me suis penchée vers l'écriture pour me délivrer. J'ai commencé par un journal intime pour finalement en faire mon premier roman qui fait partie de ma trilogie Mes années lycée. »

 

____________________________

Qu’est-ce que représente l’écriture aujourd’hui pour toi ?

 

« L'écriture est un pilier dans ma vie. Je m'en sers encore comme échappatoire. Puisque mes romans sont basés sur ma propre vie, l'écriture me sert aussi à prendre du recul sur les événements et à relativiser. Je m'en sers aussi pour partager ce que j'apprends de mes erreurs. Je partage mes leçons de vie en espérant aider mes lecteurs. »

 

____________________________

 

Hormis l’écriture, as-tu d’autres passions ?

 

« Ma seconde passion est de voyager. Encore une façon de fuir mon quotidien, tu vas te dire ! Disons que je suis une personne qui se lasse vite et qui a un besoin obsessionnel d'apprendre constamment. Le fait de quitter mon pays pour un autre me permet d'en apprendre davantage sur les cultures, la façon de vivre, la nourriture, comment fonctionne le peuple. Mais également de changer d'air et de prendre une pause dans ma propre vie. »

 

____________________________

Imaginons un petit instant qu’une malédiction s’abatte sur nos têtes et que tu sois dans l’obligation de ne choisir qu’un seul et unique livre pour le reste de tes jours, lequel se serait ?

 

« Je ne suis pas une grande lectrice mais j'ai beaucoup aimé Antigone de Henry Bauchau. Elle m'inspire énormément grâce à sa force et je me retrouve un peu en elle ; étant l’aînée de la famille, j'ai toujours pris beaucoup de responsabilités sur les épaules au niveau familial. Le fait qu'elle se batte quitte à se sacrifier me permet d'identifier mon caractère au sien. »

 

____________________________

Admettons maintenant que je sois en possession d’une baguette magique, au travers de quel personnage de livre t’imaginerais-tu le mieux ?

« Est-ce narcissique de choisir mon propre personnage dans mon propre roman ? Même si j'ai moi-même du mal à me supporter de temps à autre, j'aimerais rester celle que je suis. Je suis fière de la personne que je suis devenue et j'aimerais me réincarner en moi-même, Roxanne de mon roman Trouble, pour lui redonner confiance en elle en me répétant de ne rien lâcher parce qu'elle finira par obtenir tout ce dont elle espère. »

Son écrit - TROUBLE

Comment t’es venue l’idée de « Trouble » ?

 

« L'idée de Trouble m'est venue car j'ai retenu une énorme leçon de vie grâce à cette histoire et je voulais la partager que ce soit pour aider les autres ou tout simplement pour les informer sur le trouble bipolaire ou sur les maladies mentales en général. »

 

____________________________

 

Je pense que tu as voulu transmettre un message au travers de ton écrit. Peux-tu nous en parler un petit peu plus ?

 

« Le premier message que je voulais faire passer est primordial : la bipolarité n'est pas le fait d'être lunatique. Beaucoup de personnes s'engagent encore dans le sujet en disant qu'il suffit tout simplement que les malades contrôlent leurs émotions alors que c'est bien plus que ça. Je voulais donc exprimer ce que Eliott, mon personnage, peut ressentir et faire lorsqu'il n'est pas stabilisé. De plus, je voulais parler des conséquences que ça peut avoir sur l'entourage ; ce qu'ils encaissent, ressentent aussi lorsqu'ils tiennent à la personne et qu'ils veulent la soutenir. Le second message a retenir est que, avant qu'une personne soit bipolaire, elle est surtout une personne. Il ne faut pas lui qualifier cette étiquette et retenir que ça. J'ai voulu démontrer ça par l'amitié de Samuel envers Eliott ainsi que par l'amour que Roxanne lui porte. Peu importe le comportement qu'Eliott peut avoir, ils arrivent à ne pas changer la vision qu'ils ont de lui. Samuel le voit toujours comme sa plus grande amitié et Roxanne le voit toujours comme le grand amour de sa vie. Disons que les beaux moments aux côté d'Eliott ainsi que ses nombreuses qualités rattrapent tout le reste. »

 

____________________________

Était-ce une évidence pour toi d’écrire un récit autobiographique un jour ?

« C'était une évidence que je passe par un roman autobiographique car c'est ce qui me permet d'extérioriser ce que je ressens quotidiennement puisque je ne le fais pas (ou rarement) par la parole. Je pouvais donc me servir d'un de mes défauts pour en faire une conséquence positive ; grâce à mon côté réservé, j'ai pu écrire un énième roman. »

 

____________________________

Quand est-ce que les lecteurs pourront découvrir ton récit ?

« Mon roman sera disponible avant l'hiver 2019 mais je n'ai malheureusement aucune date précise à communiquer pour le moment. »

 

____________________________

Les noms sont fictifs mais j’imagine que Roxanne, ce fut toi à un moment de ta vie ?

 

« Les prénoms sont fictifs mais pas les personnages. Roxanne me représente et je n'ai absolument rien ajouté de plus à ce que je suis quotidiennement. C'est le même cas pour les autres personnages. Le seul côté fictif que possède Roxanne est le fait qu'elle puisse s'exprimer normalement alors que je suis bègue dans la vraie vie. »

 

____________________________

Afin qu’il n’y est aucune méprise, peux-tu nous définir la bipolarité ?

 

« Le trouble bipolaire fait partie des troubles de l'humeur et comporte deux phases : la phase maniaque et la phase dépressive. Pour faire bref, les symptômes possibles des épisodes maniaques sont un débordement d'énergie, une perte de sommeil et une perte de contact avec la réalité. Les symptômes possibles des épisodes dépressifs sont un manque d'énergie, une faible motivation et un désintérêt des activités quotidiennes. Ces épisodes durent de quelques jours à quelques mois et peuvent s'accompagner de pensées suicidaires. La bipolarité est une maladie mentale incurable qui consiste un traitement à vie alliant médicaments et psychothérapie. Il existe 3 types de bipolarité : le type I (phase maniaque-phase stable-phase dépressive), le type II (phase hypomaniaque-phase stable-phase dépressive) et le type III (phase maniaque et phase dépressive uniquement). »

 

____________________________

Il s’agit d’un récit autobiographique au sein d’un roman. Est-ce qu’il y a une part fictive dans ce récit ?

 

« Tout s'est passé exactement comme je l'ai écrit sauf plusieurs conversations que j'ai écrites en face à face alors qu'elles étaient par messages ou appels téléphoniques. »

 

____________________________

Peux-tu nous parler un petit peu de l’écriture de ce récit. Ce fut difficile pour toi de raconter tout cela ?

 

« Au début, le récit a été facile à écrire car je l'ai commencé quand tout allait bien. Mais j'ai eu du mal à le terminer ou à écrire certains passages car j'ai dû détériorer des sentiments avec lesquels je n'avais pas encore terminé mon deuil. J'ai cessé d'écrire pendant de nombreux mois car je n'arrivais pas à noter quoi que ce soit sans fondre en larmes. J'ai donc préféré mettre l'écriture en pause et revenir après avoir pris du recul et d'être passée outre cette histoire. »

 

____________________________

Comment se déroule l’édition de ton récit ?

 

« L'édition se passe merveilleusement bien ! Je suis actuellement en train de travailler sur la couverture. Comme pour mes trois romans précédents, j'ai choisi de continuer dans l'autoédition. Je suis une personne qui adore contrôler les choses soi-même. J'adore choisir moi-même à quoi ressemblera mon roman, de quoi aurait l'air la couverture, quel est le résumé. La seule chose que je ne contrôle pas est la correction. Je fais appel à une fabuleuse correctrice pour m'assurer de ne pas partager un brouillon. »

 

____________________________

Penses-tu écrire un jour à nouveau sur ce thème-ci ?

 

« Je pensais m'arrêter à un seul roman à propos de cette histoire. Mais certains lecteurs me donnent envie de continuer. J'ai pris à cœur ces recommandations mais je ne sais pas si c'est une bonne idée mentalement de continuer sur cette voie. J'ai pourtant une bonne idée dans le coin de ma tête mais je verrai avec le temps ! »

 

____________________________

Tu nous as parlé de trois romans déjà édités, peux-tu nous parler un petit peu de chacun d’eux ?

 

« Mes trois premiers romans font partie de la même trilogie : Mes années lycée. Il s'agit également d'une histoire basée sur mes propres expériences durant mes deux dernières années de lycée. Le roman traite un peu tous les sujets que rencontrent les adolescents : l'amour, l'amitié, les séparations, les disputes, les soucis familiaux, les nouvelles rencontres... Il y a que le troisième tome qui est basé uniquement sur mon imagination ! »

 

____________________________

Parmi eux, ainsi que « Trouble », est-ce qu’il y en a un qui te tient tout particulièrement à cœur ?

 

« Le premier tome de Mes années lycée et Trouble sont ceux qui me tiennent le plus à cœur. Les deux ont leur importance. Le premier tome de mes années lycée est mon petit bébé car il est mon premier roman et il parle de l'année que je considère comme la plus belle de mes années scolaires. Trouble est mon petit bébé également car il est très touchant et traite une grande histoire d'amour que j'ai vécue. Je ne peux vraiment pas choisir. »

 

____________________________

Si je te demandais de choisir une couleur pour représenter « Trouble », laquelle choisirais-tu ?

 

« Je choisis sans hésiter le gris. Je réfère Roxanne à la couleur blanche grâce à son calme, sa patience, sa douceur... Et je réfère Eliott à la couleur noire à cause de son caractère dur, son entêtement, sa façon de se voir et de voir le monde qui l'entoure. Le gris est donc un bon mélange des deux protagonistes de mon roman mais également de leur histoire ; Eliott n'arrive jamais à trouver un juste milieu. C'est tout ou rien ; soit il est persuadé que l'histoire d'amour entre Roxanne et lui peut fonctionner soit il est entêté à penser qu'ils n'y arriveront jamais. »

 

____________________________

Si, cette fois-ci, je te demandais de choisir une citation de « Trouble » à partager avec les lecteurs, laquelle choisirais-tu ?

 

« Je choisirai : "je réussissais à lui trouver toutes les qualités du monde parce qu’il était pour moi l'un des êtres le plus merveilleux."

Je trouve qu'il n'y a pas mieux pour décrire l'amour de Roxanne envers Eliott et l'un des messages que je voulais faire passer ; une personne ayant un trouble mental est avant tout une personne et pas seulement un bipolaire, un dépressif, une schizophrène... Peu importe les défauts, la maladie et ses conséquences... Roxanne n'a jamais changé son regard sur Eliott et elle aurait tout donné pour qu'il se voit de la façon dont elle le voyait. »

 

____________________________

As-tu des appréhensions concernant la parution de ton récit ?

 

« Je n'appréhende pas vraiment dans le sens où mes lecteurs ont pu découvrir Trouble sur Wattpad et j'ai pu voir que l'histoire plaisait. En revanche, j'ai un peu peur que mon entourage la lise et me pose des questions. C'est ma petite histoire secrète que j'expose un peu au grand jour. »

 

____________________________

Remontons un petit peu dans le temps. Peux-tu nous parler un petit peu du sentiment que tu as eu lorsque tu as tenu entre tes mains ton premier roman ?

« J'ai beaucoup pleuré. J'étais dans les bras de ma mère. Je n'en revenais pas d'avoir enfin mon propre écrit dans les mains. C'est un sentiment de fierté et de soulagement inexplicable. J'ai toujours mes romans sur mon bureau pour pouvoir les admirer à tout moment ! »

____________________________

 

Aurons-nous l’occasion un jour de te découvrir sous un nouveau genre ?

 

« Je n'ai pas prévu de dévier sur un autre genre. En tant que très grande romantique et fleur bleue, je suis une adepte des histoires d'amour impossible. Mais qui sait ? »

 

____________________________

As-tu d’ores et déjà des idées concernant d’éventuels futurs projets ?

« J'ai un roman qui est déjà en cours d'écriture depuis plusieurs mois : 389km. Elle traite de ma relation amoureuse à distance actuelle... Encore une histoire impossible, tu vas me dire ! Malheureusement, ma vie est faite que ça. Comment s'empêcher de s'y inspirer ? J'ai également une petite idée derrière la tête pour un second tome de Trouble qui m'a été énormément demandé par mes lecteurs. Je vais y réfléchir..»

Les Conseils d'écriture

Quels conseils donnerais-tu à un auteur qui souhaiterait se lancer dans l’autoédition ?

 

« Le conseil primordial est d'aimer contrôler les choses et savoir ce qu'on veut. C'est l'auteur qui s'occupe de tout : la réécriture, la correction, la couverture, le résumé, la promotion. C'est beaucoup plus de travail qu'en passant par maison d'édition. »

 

____________________________

Quels conseils donnerais-tu à un auteur qui aimerais écrire un roman autobiographique ?

 

« Le conseil que je donne toujours est de prendre du recul par rapport à nos émotions. C'est pour ça qu'il faut se laisser le temps d'écrire et ne pas se forcer ou se précipiter. Il faut que ça vienne du cœur, que ça se ressente, que le lecteur puisse percevoir le message sans que l'auteur se soit rendu malade pour écrire l'histoire simplement parce qu'il n'était pas prêt à faire face à ses sentiments. »

 

____________________________

Quel est le conseil le plus important selon toi à donner à un auteur ?

 

« Croire en soi. Il n'y a pas de miracle ; c'est comme dans tout ce qu'on entreprend. Si l'auteur par du principe que son écriture est nulle, que son roman sera mauvais... ça peut énormément jouer sur sa façon d'écrire. Il faut relativiser et se dire que certes nos écrits ne plairont pas à tout le monde mais qu'on écrit d'abord pour soi et pour ceux qui nous soutiennent. Chaque écriture est magnifique. Chaque auteur à sa petite touche perso qu'un autre n'aura jamais. »

 

____________________________

As-tu une anecdote d’écriture à partager avec nous ?

« Je vais passer pour une folle mais... quand je manque d'inspiration, je me mets dans la peau du personnage et je lance la conversation toute seule. C'est-à-dire que je parle toute seule dans ma chambre. Je me réponds toute seule. Mais je prends la peine d'utiliser les expressions faciales et le ton du personnage. Je pense que ça doit être drôle à voir mais ça m'aide énormément pour me donner un fil conducteur. Je démarre avec une seule phrase et je finis par en écrire un chapitre. »

Le mot de l'Auteure

« Comme mot d'auteur, je vais simplement parler de ce qui me tient le plus à cœur : mes lecteurs et mes proches. Je ne les remercierai jamais assez pour le soutien qu'ils m'apportent depuis 2013. Ils ont toujours eu des mots encourageants ou des conseils qui m'ont été utiles. Je les aime d'un amour inexplicable car, sans eux, mon rêve n'aurait jamais pu être réalisé. J'écris parce que j'aime ça, parce que ça me libère. Mais j'écris aussi pour être lue, pour faire passer un bon moment à quelqu'un, pour faire passer un message... J'aimerais aussi remercier les personnes qui inspirent mes personnages. Mes romans ne me tiendraient pas autant à cœur si je n'avais pas vécu tout ce que j'écris. Pour terminer, j'aimerais te remercier d'avoir pris le temps de lire mon roman et de m'avoir donné ton avis. Je suis ravie qu'il t'ait plu et je suis ravie d'avoir vécu ma première interview grâce à toi !  »

Mon Avis

J’ai eu la chance de découvrir « Trouble » et ce fut une très belle découverte. C’est assez rare pour le préciser mais j’ai failli verser ma petite larme tant les émotions présentes ont bouleversées mon petit cœur peut-être trop sensible. Tu nous plonges sans mal dans ton histoire et je n’avais qu’une envie, poursuivre ma lecture jusqu’à la fin de ton récit. Les émotions sont fortes et je salue le talent ainsi que le courage que tu as eu d’écrire sur ce passage de ta vie. Je pense que ce récit est un très beau moyen de passer un message, le tout de façon fluide et passionnante. Grâce à toi, je suis persuadée que certains pourront davantage comprendre la bipolarité et d’autres pourront se retrouver dans ton récit. En toute honnêteté, je ne serais quoi rajouter tant j’ai appréciée lire ton récit. Il sera édité prochainement, alors je ne peux que te souhaiter le meilleur et conseiller à chacun d’aller découvrir « Trouble » !

Retrouvez

Aly Molla